FORMATION PROFESSIONNELLE

 

Lorsque l'on aborde pour la première fois un domaine tel que la photographie, on se sent vite noyé dans une masse de données : masse du nombre, masse des procédés techniques, masse des applications de la photographie au cours du temps... Il est possible de se former, soit aux bases de la conservation des photographies, soit à un traitement spécifique (par exemple, le nettoyage et le reconditionnement des négatifs, ou le montage des phototypes). Les formations peuvent être conçues sur mesure (formation en interne dans une institution précise), ou dispensées de façon plus générales.

 

Quelques formations dispensées récemment :

- Bibliothèque municipale de Dinan (22) : accompagnement à la conservation des fonds de négatifs photographiques (2 jours)

- Musées de Vitré (35) : le montage des œuvres graphiques et photographiques pour la conservation et l'exposition (2 jours)

- IB Conservation (69) : les bases de la conservation des photographies : histoire des techniques, identification des procédés, problématiques de conservation, solutions  (2 jours)

 


ENSEIGNEMENT, INTERVENTIONS PÉDAGOGIQUES, ATELIERS, CONFERENCES...

 

La conservation-restauration des biens culturels est une partie souvent négligée de l'enseignement du patrimoine. Elle est souvent réduite à une intervention technique, alors que si on se penche sur son évolution historique, ses principes internationaux et leurs déclinaisons (nations, spécialités), ses débats plus virulents que jamais, ses implications sociales, on découvre tout un pan de la culture matérielle qui fait sens.

 

Cet enseignement peut se décliner selon le public : sensibilisation au patrimoine, ateliers autour du médium photographique pour les enfants et le grand public, interventions au lycée et à l'université, conférences...

 

J'interviens depuis 2011 dans le département Histoire de l'art et archéologie de l'Université de Rennes 2 : enseignement en master (MAGEMI et MAE) et en classe préparatoire aux concours du patrimoine : histoire de la conservation-restauration, principes, déontologie, spécificités, polémiques, pratique de l'activité. Par ailleurs, j'interviens ponctuellement pour les scolaires et le grand public, lors d'ateliers ou conférences commandées par des musées, médiathèques, associations, services du patrimoine ou de la culture, etc.

 


CONFERENCES

 

Je propose des conférences sur les thèmes de la photographie et de la conservation-restauration du patrimoine. Elles sont construites avec une volonté d'accessibilité à tout public, tout en gardant un souci d'exigence et de profondeur. Mon but à travers ces conférences : transmettre ma passion pour ces sujets, et générer une prise de conscience de leur grand intérêt.

Les conférences ont généralement une durée d'environ 1h30 et sont suivies d'un échange avec le public.

Elles peuvent être réalisées sur demande, à partir d'un sujet proposé par le commanditaire.

 

Liste des conférences existantes :

- Qu'est-ce que la photographie ? (évocation de la complexité du médium et de ses multiples approches : artistiques, documentaires, utilitaires, affectives...)

- L'histoire de la photographie, à travers ses techniques et ses usages, des débuts à nos jours

- La patience du photographe : le procédé photographique au collodion humide

- Les albums de famille, quelle(s) histoire(s) !

- Collecter la photographie (réflexion sur les critères de la collecte et évocation du processus d'entrée en collection)

- Photographie, matière à penser (réflexion sur la notion de matérialité des photographies : argentique/numérique, sujets, disparition)

- Photographie et territoire (sur la représentation du territoire au cours de l'histoire de la photographie)

- Du bout du monde au bord du monde (le regard de l'homme sur le paysage, à travers 10 oeuvres, photographies et peintures)

- L'épreuve du temps : la fragilité des matériaux de la photographie

- Attention : films dangereux ! (sur les négatifs en nitrate de cellulose)

- Soigner le patrimoine (présentation de la conservation-restauration des biens culturels : histoire, principes, spécificités)

- Conservation-restauration des biens culturels : quels liens à construire avec la création contemporaine ?

- Conserver et restaurer le patrimoine photographique

 


ATELIER CYANOTYPE

 

Le cyanotype est un procédé photographique ancien, dont l'invention remonte à 1842, et qui a surtout été utilisé pour la reproduction de plans d'architecte jusqu'au milieu du 20è siècle : les plans bleus. Il a été redécouvert dans les années 1980 par des artistes qui ont apprécié son esthétique très picturale, sa couleur bleue très profonde et sa facilité de mise en œuvre.

 

L'atelier débute par une présentation de l'histoire de ce procédé, puis rapidement on passe à la pratique : préparation des papiers, expérimentation, réalisation de phototypes à partir de négatifs photographiques, de feuilles imprimées et d'objets translucides. L'imagination est la bienvenue, et cette technique très simple et ludique est rapidement prise en main par les participants, quel que soit leur âge (à partir de 8 ans).

 

L'atelier se déroule habituellement sur 1 journée. Il peut être réduit à 1/2 journée pour les enfants. Il nécessite un espace de travail d'au moins 30 m², où il est possible d'occulter au moins partiellement la lumière. Les matériaux et produits sont fournis.

 

Exemples d'ateliers proposés lors du festival Ici à Redon en 2016, et pour le salon Anima Libri à Montreuil-Bellay en 2017


ATELIER STENOPE

 

Le sténopé est un appareil photographique sans objectif, dont le principe est connu depuis 1856. Il s’agit d’une boîte, faisant office de chambre noire, percée sur l’une de ses faces d’un simple trou d’aiguille. La surface sensible à la lumière placée à l’intérieur de la chambre permet d’enregistrer l’image qui s’y forme. C’est un procédé rudimentaire, qui ne prétend pas produire des images parfaites, mais qui est très simple et ludique, et peut être utilisé pour faire découvrir le processus photographique argentique à un large public.

 

 

 

L'atelier débute par une présentation du procédé, puis rapidement on passe à la pratique : préparation des boîtes noires (à partir d’objets fournis et/ou apportés par les participants), prises de vue et développement des papiers photographiques.

 

L'atelier est accessible aux enfants à partir de 8 ans. Il peut se dérouler sur 1/2 ou 1 journée. Il nécessite un espace de travail, une pièce noire avec branchement électrique, un accès vers l'extérieur (pour les prises de vue). Les matériaux et produits sont fournis.

 

Schéma d'une boîte sténopé, et exemples de prises de vue réalisées lors d'un atelier grand public à Redon en 2016.

 


LA VALISE PHOTOGRAPHIQUE DU GRENIER

 

Une valise mystérieuse remplie de photographies a été trouvée dans un grenier… Qu’en faire ? Renferme-t-elle des trésors ? Que faudrait-il conserver, et comment ? Guidés par Gwenola Furic, spécialiste de la conservation du patrimoine photographique, vous allez définir les choix à faire pour sauvegarder au mieux ces témoins de notre passé.

 

 

 

Le but de cet atelier est d’amener à faire comprendre aux participants les contraintes inhérentes à la collecte des photographies, la variabilité des critères d’intérêt, la complexité de leur conservation et de leur utilisation, et la variété des matériaux en présence.

 

 

 

 

L’atelier est destiné à tout type de public, adultes et adolescents (professionnels, grand public). Il dure environ 2 à 3 h, selon le contexte et le nombre de participants (idéalement, 20 participants maximum, organisés en groupes de 4 personnes environ).

 

 


ATELIER DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE

 

Cet atelier pédagogique sensibilise les enfants à la notion de patrimoine et à sa fragilité.

Il commence par une présentation du sujet : définition, histoire et champs du patrimoine (objets et monuments), en partant des objets proches des enfants (patrimoine familial) et en élargissant au local, régional, national, universel… jusqu’à la notion de patrimoine immatériel, puis continue sur une réflexion commune sur l’intérêt de la conservation du patrimoine, une évocation des dangers qui le menacent et des moyens de le conserver et le restaurer, une présentation des métiers du patrimoine.

 

 

 

Au cours de cet atelier, chaque enfant est invité à présenter au groupe un objet personnel qui selon lui, fait partie de son patrimoine personnel ou familial.

 

 

 

L’atelier se déroule sur ½ journée. Il a été conçu à l’origine pour une classe de CM1-CM2, mais peut être adapté aux classes de collège ou de lycée.

Il nécessite de disposer d’un vidéoprojecteur.